Déclaration de Tunis pour l’arrêt des négociations relatives à l’ALECA entre la Tunisie et l’Union Européenne

Par l’association de recherche économique et sociale Mohamed Ali El Hammi (ARES) (association_ares@yahoo.com). Tunis, le 1er mai 2019.

Le 4è round des négociations entre le gouvernement tunisien et l’Union Européenne à propos de l’ALECA se tient à Tunis à partir du 29 avril. Ces négociations se tiennent dans un climat de blackout médiatique total, et sans que le gouvernement ait obtenu une délégation de l’Assemblée des Représentants du peuple pour les mener et sans qu’il ait procédé à une évaluation sérieuse des retombées de l’accord dit de partenariat signé en 1995.

Étant donné la détérioration de la situation socio-économique dans le pays, et la gravité d’un tel accord et de ses retombées prévisibles sur l’économie du pays et surtout sur les secteurs sensibles et primordiaux tels que l’agriculture, les services, les matières premières et l’énergie;

et compte tenu aussi de la nécessité de sauvegarder notre souveraineté nationale, de notre conviction que le développement des pays et la prospérité de leurs peuples ne peuvent se réaliser qu’à travers l’édification d’une économie nationale solide et moderne basée sur les richesses et les compétences propres à chaque pays, dans le cadre de relations internationales basées sur la coopération et l’égalité,

Les partis politiques, les organisations nationales, les associations de la société civile et les personnalités soussignées appellent le gouvernement tunisien à :


1- L’arrêt immédiat des négociations relatives à l’ALECA entre la Tunisie et l’Union Européenne.
2- L’évaluation sérieuse et transparente de tous les accords signés précédemment avec l’Union Européenne et en particulier celui de 1995.
3- S’engager à ne plus mener des négociations à propos d’accords à caractère stratégique sans une délégation du parlement qui définit les tâches et les prérogatives des négociateurs.
4- S’engager à la transparence quant aux négociations à caractère stratégique et ce, en publiant toutes les informations, données et documents ayant rapport avec le processus de négociation.
5- S’engager à faire participer les organisations nationales et les partis d’opposition dans toute négociation d’accords internationaux ayant un caractère stratégique.

Premiers signataires:

  • Union Générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT)
  • Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP)
  • Ligue Tunisienne de défense des droits de l’homme (LTDH)
  • Parti des Patriotes Démocrates Unis
  • Parti des ouvriers Tunisiens
  • Parti patriote démocrate socialiste
  • Le Courant populaire
  • Parti El Jemhouri